Le char Type 98 de l'armée chinoise

Type 98


-Dossier-

©

La doctrine militaire de la République populaire de Chine a toujours fait la part belle à l'effet de masse ; la quantité devant compenser la qualité toute relative des materiels

Une inflexion significative fut opérée il y a quelques années quand l'Armée populaire de libération (APL) entama une réorganisation visant à constituer des unités blindées moins nombreuses, mais plus mobiles et organisées sur les modèles occidentaux.
Outre l'utilisation de nouvelles tactiques de combat, l'efficacité de ces unités repose sur une dotation en équipements modernes performants, et en premier lieu, des chars de combat.
Le Type 98, révélé au cours du défilé militaire géant qui eut lieu le 1er octobre 1999 à Pékin pour célébrer le cinquantième anniversaire de la République populaire, est le dernier né d'une lignée de chars de conception chinoise.
L'APL a successivement utilisé des chars russes T54, puis T59 (T54 fabriqués localement) dans les années soixante, des Type 69 dans les années soixante dix, des Type 80 et enfin des Type 85 et 90.


La firme Norinco (China North Industrie corporation) fut chargée du développement et de production de ces chars. A cela, il convient de jouter des T80 russes récemment acquis.
Les deux derniers modèles chinois furent exportés au Pakistan, pays qui entretient des relations militaires techniques très étroites avec la Chine. Il semblerait que le T80 russe ait eu une influence non négligeable sur la pensée technique chinoise, et la ressemblance physique entre le Type 98, le dernier dragon terrestre chinois, et les modèles russes n'est pas une coïncidence. Ainsi, le châssis du Type 98 présente des similitudes troublantes avec celui du T72, accentuées par la présence du fameux V sur le glacis destiné à empêcher l'eau et la boue d'atteindre le poste pilote.
La tourelle, deux hommes, est du type mécano-soudée comme la dernière version du T90 russe et du T84 ukrainien. Elle est dotée d'une nuque aux dimensions très modestes, ce qui indique clairement que les Chinois eurent recours à un chargement automatique des munitions de type carrousel situé en fond de panier. On ne sait pas si ce carrousel s'inspire de celui du T80 ou du T72, ou si, tout simplement, les Russes le fournissent.
Cette petite nuque de tourelle a deux fonctions équilibrer la tourelle en contrebalançant la masse des blocs avant de blindage et augmenter le volume intérieur pour implanter différents composants.


Les blocs de blindage sont rapportés sur la structure, comme le suggère la présence de petits anneaux de levage destinés à leur manipulation. Ils sont de type composite et se présentent sous forme de boîtes en acier dont le « remplissage » s'effectue par le haut, grâce à des panneaux vissés très clairement visibles devant les postes chef et tireur.
Deux boîtes prennent donc place de chaque côté du masque recevant le canon de 125 mm.
La conduite de tir comprend deux viseurs, chef et tireur, permettant des séquences de tir type Hunter-Killer comme sur les derniers modèles de chars occidentaux.
Outre le blindage, le Type 98 compte sur un système à base de laser pour accroître ses chances de survie sur le champ de bataille.
En effet, derrière le poste tireur, est implanté un mini-tourelleau capable de balayer le terrain à l'aide d'un laser. On suppose que le mode de fonctionnement est le suivant. Lorsque le faisceau laser de basse puissance se réfléchit sur un dispositif optique pointé vers le char suivant un phénomène lumineux que l'on appelle effet « oeil de chat », le laser passe immédiatement en pleine puissance pour détruire les appareils optiques en opacifiant les surfaces et matériaux transparents à la lumière (le verre) et aux infrarouges (le germanium). L'engin blindé ou le poste de tir adverse devient instantanément aveugle.
L'effet « oeil de chat » est utilisé dans ce que l'on appelle les DOP (détecteur d'optique pointée), qui permettent, en particulier, de localiser les snipers. Les Chinois ont développé un DOP appelé ZM 87.


Le dispositif monté sur le Type 98 serait, en outre, pointable vers le haut de manière à pouvoir être utilisé contre les drones et les hélicoptères.
Le Type 98 est donc le premier char en service utilisant l'arme laser, lançant ainsi un nouveau défi aux concepteurs de chars qui doivent trouver des parades à ce nouveau type d'agression. II sera intéressant de suivre la mise en service et les évolutions de ce nouveau char et d'en suivre la politique d'exportation.
Le Type 98 marque incontestablement une rupture technologique majeure avec les modèles précédents, y compris le Type 90 exporté au Pakistan.

-Fiche technique-




Caractéristiques :


Masse
50 Tonnes
Equipage
3 hommes
Type de canon
Canon de 125 mm
Chargement
Automatique (Carrousel)
Type
Mitrailleuse / Laser


-Galerie photo-



 

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
Commentaires (1)

1. ptipoissonrouge 28/02/2011

bravo la Chine vive l'Empereur

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site